Sodomie (Sexe Anal)

Que signifie le rêve d'Sodomie (Sexe Anal)?

Rêve de sexe anal, représente la soumission. Vous pouvez avoir peur de céder à des désirs et des désirs des autres.

Rêver sur le sexe anal symbolise également la création de certains problèmes ou des expériences négatives. Que les expériences de votre vie que vous confondez totalement, et vous laisse avec des problèmes non résolus. Elle reflète des choix qui ne mènent à rien de productif.

Le sexe anal est un signe que la situation va empirer. Sexe anal peut aussi être un signe que vous donnez pour de mauvaises habitudes.

Rêvez de viol anal indique que vous êtes impuissant à ce moment pour interrompre un problème.

Définition et explication

La sodomie est un rapport sexuel qui consiste en une pénétration de l’anus du ou de la partenaire, généralement avec le pénis ou à l’aide d’un objet servant de phallus.

Expressions populaires
La sodomie est également appelée « pédication » dans un registre plus soutenu. Il existe un bon nombre de surnoms populaires pour désigner le « coït anal » (pénétration rectale) : « culbutation », « tassement de crotte », « pousser le plat de la veille », ou « boxe du ver solitaire ». De manière extrêmement vulgaire, on utilise les termes « péter la rondelle », « prendre le cul », « casser le cul », « prendre par derrière », « baisage de boule » ou de « fion » et « enculade ». Ce dernier, « se faire enculer » et enfin « casser les pattes arrière », est aussi utilisé pour désigner le fait d’être victime d’une escroquerie ou d’être le perdant d’une bagarre. Dans le canular dit « catalogue des prix de l’amour » de Marcelle Lapompe le terme utilisé est « voyage en terre jaune ». Un manuel taoïste érotique du xiie siècle nomme le fait de sodomiser « jouer avec la fleur du jardin de derrière ».

Termes ont raconté
* Anal Sex, Anal-Sex, Le Sexe Anal, Anulingus, 69, 96 …
* L’anulingus, ou anilinctus voire anilingus, est une pratique sexuelle consistant en l’excitation buccale de l’anus ou du périnée1. Cette pratique est aussi désignée par l’expression « feuille de rose »